Chiropratique

La chiropratique permet d’aider des millions d’individus à travers le monde ; Pourquoi pas vous ?!

Un peu d’histoire

  • Les premières traces de thérapie vertébrale remonte à l’Égypte ancienne (entre 2500 et 3000 ans avant J.-C.)
  • La chiropratique fut élaborée, développée et officialisée en par Daniel David Palmer, père fondateur de la chiropratique, en 1896, aux Etats-Unis. Au Québec, l’ordre professionnel des chiropraticiens existe depuis 1973.

Brève définition

  • La chiropratique est à la fois une science, un art et une philosophie.
  • La chiropratique est basée sur le principe voulant que le bon fonctionnement du système nerveux est nécessaire au maintien d’une bonne santé. Puisque le système nerveux est protégé et influencé par la colonne vertébrale, l’intégrité de celle-ci est absolument essentielle.
  • La chiropratique a pour objectif le recouvrement et le maintien de la santé, ainsi que le diagnostic, le traitement et la prévention de ses déficiences.

Votre chiropraticien(ne)

  • Oeuvrant en première ligne (c’est-à-dire en mesure d’effectuer un diagnostic), votre docteur en chiropratique doit compléter cinq années d’études universitaires et se soumettre à de nombreuses et exigeantes évaluations afin d’accéder à son titre.
  • Votre docteur en chiropratique est le spécialiste des systèmes nerveux, musculaire et osseux ; il évalue et traite ceux-ci tout en analysant leurs interactions avec les autres systèmes de votre corps.
  • Votre docteur en chiropratique s’occupe des problèmes liés aux articulations vertébrales, pelviennes et périphériques, de même qu’à leurs effets sur le système nerveux. Il ne se limite pas à masquer les symptômes, mais travaille à identifier la cause de vos malaises et à y remédier.
  • Votre docteur en chiropratique jette un regard global sur votre état de santé, et tient compte des pouvoirs naturels de récupération de votre corps.

Et n’oubliez pas !

Les traitements chiropratiques sont sécuritaires, efficaces et entièrement naturels; Ils n’impliquent aucune médication ni chirurgie.

Infolettre